Sport à Hennebont ? Réponse à Ouest France

André Hartereau, liste Hennebont initiatives citoyennes

Si la question est de régler le problème des infiltrations de la salle de tennis de Langroix, ce travail est suivi depuis novembre 2019 par une entreprise, confrontée à des difficultés pour identifier l’origine du problème. Les solutions doivent être trouvées rapidement.

Si la question est de savoir que faire face à la vétusté des bâtiments communaux, dont les huit halles sportives qui ont manqué d’entretien durant de nombreuses années, voici notre réponse : la priorité depuis 2014 a été portée sur l’entretien et la réhabilitation des écoles.

Quatre millions d’euros y ont été consacrés et le plan se poursuivra. Pour les équipements sportifs, l’urgence est le gymnase Victor-Hugo. Plus de 900 élèves et huit clubs le fréquentent. Il nécessite une refonte importante. La concertation avec les utilisateurs a débuté. Nous prévoyons 1 million d’euros pour engager ces travaux.

On se réjouit de l’importance des pratiques sportives à Hennebont avec plus de 5 000 licenciés, plusieurs équipes à un niveau national, voire international. Mais 50 % des pratiquants ne sont pas de notre commune et seuls les contribuables hennebontais participent au financement. Quelle forme de solidarité avec les autres communes peut s’exercer ?

Pour le sport, comme l’action culturelle ou sociale, l’avenir est à la coopération et aux complémentarités entre communes.

Voir l’article Ouest France

Article précédent
Municipales à Hennebont : André Hartereau dévoile son programme
Article suivant
Mobilités à Hennebont ? Réponse à Ouest France
Menu